Légendes liées à la vie de St Jaoua

Plusieurs légendes liées à la vie de St Jaoua sont extraites d’écrits ou ont été transmises par les générations successives.

Le bœuf sauvage de Jaoua
Jaoua, que tous appelaient « l’ermite » parce qu’il aime vivre en solitaire, trouve une source très limpide avec du sable très blanc, environnée de bois très épais.Il commença à vivre dans une toute petite cabane qu’il avait construite. Mais un buffle sauvage avait l’habitude de venir tous les jours boire à la source et démolissait la cabane de Jaoua qui la reconstruisait à nouveau…et ainsi plusieurs jours de rang!
Jaoua en appela alors à son maître et oncle, Pol Aurélien. Celui-ci arriva sur les lieux, remarqua la beauté de l’emplacement et dit à son neveu: « Jaoua, si tu le veux bien, ce lieu sera à moi et le mien sera à toi ».
A ce moment, la bête sauvage arriva, selon son habitude. Apercevant Pol debout devant l’entrée de la cabane remise de nouveau en état, elle avançât toute tremblante et effrayée. Elle se prosterna trois fois aux pieds de Pol, la ête baissée, les genoux fléchis comme pour demander pardon. Pol lui dit: « Je te pardonne, va en paix, mais ne reviens plus jamais ici »; Elle baissa de nouveau la tête comme pour dire adieu, s’en alla et plus jamais on ne la revit.

Pors ar Strak (Pors ar Groas)
A sa mort, selon le désir qu’il aurait exprimé, le corps de Jaoua fut mis sur un chariot traîné par par deux bœufs qu’on laissa aller à l’aventure, là où ils voulaient.

table d'offrande de Pors ar Groas

table d’offrande de Pors ar Groas à Plouvien,

On raconte que ceux-ci vinrent jusqu’à un lieu dit « Pors ar strak »,aujourd’hui appelé « Pors ar Groas » (la cour de la Croix). Le chariot qui portait la dépouille mortelle de Jaoua craqua, mais les bêtes continuèrent pendant 500 mètres jusqu’à un endroit où il se brisa complètement. On y ensevelit Jaoua et on y bâtit une chapelle (l’emplacement actuel de la chapelle serait aussi l’emplacement du premier ermitage de Jaoua à Plouvien).

Le chemin de Stréat ar Rélégou
A l’entrée du bourg de Plouvien par la route de Gouesnou, un chemin ancien porte le nom de Stréat Ar Rélégou (Passage des Reliques) et indiquerait un pont de passage des Reliques de Saint Jaoua. S’agit-il du parcours fait par les bœufs qui transportaient la précieuse dépouille du Saint ou plus probablement du passage ;des Reliques de Saint Jaoua lors de leurs transferts?

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Histoire et légendes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.